Un « Totem Pole » pour le 1er Juillet 1933

Troisième trimestre 1933 : La route du succès

Vue de la route du Parc des Laurentides
Ministère de la voirie, rapport 1935, page 11
Bibliothèque Assemblée Nationale du Québec

Le Jardin zoologique devient un point focal du tourisme dans la région de Québec. On projette accueillir 100 000 visiteurs à la fin août.

Juillet

Comme la radio captive l’auditoire de la province dans les années 1930, on diffuse périodiquement des causeries en direct. Elles sont animées par des membres de la Société zoologique. Par exemple, on publie le compte-rendu de celle donnée par le docteur R. Rajotte, dans l’édition du lundi 17 juillet. Le 20 juillet, on invite un groupe visiteurs de l’hôtel de ville, dont le maire Lavigueur. Le 26 juillet, on annonce fièrement que le jardin a reçu 35 000 visiteurs.


Arrivée de l’Aviso colonial D’Entrecasteaux à Québec le 28 juillet 1933
alabordache.fr
Fac-similé – Le Soleil du 28 juillet page 3
Ouvrir dans BAnQ – Collection Patrimoine québécois / Revues et journaux

Le 28 juillet sera l’événement le plus remarquable pour les membres de la Société Zoologique. Le jardin accueille de la visite prestigieuse! M. René Turck, le nouveau consul général de France au Canada, arrive par le train du Pacifique Canadien le 27 juillet, tandis que le croiseur français D’Entrecasteaux arrive le 28 devant la Citadelle, en saluant la ville de 21 coups de canon.

Fac-similé – Le Soleil du 1er août page 3
Ouvrir l’article original sur le site de BAnQ
Patrimoine québécois / Revues et journaux

Un programme de réceptions et de divertissements s’enchaîne pour les marins et sous-officiers du croiseur. Le vendredi et le lendemain, deux groupes auront droit à une promenade en autobus à Charlesbourg, au Jardin Zoologique. Samedi soir, on tient un banquet chez Kerhulu, sous les auspices de la Société Française de Bienfaisance, offert au Consul Général de France, au Commandant du D’Entrecasteaux et à son État-Major. Enfin le lundi, en après- midi, la Société zoologique de Charlesbourg donne une réception au jardin pour les officiers de bord.

Août

BAnQ – Patrimoine québécois / Revues et journaux
Le samedi, 5 août 1933, page 10
  • Le 1er août, voici les visiteurs heureux devant la maison canadienne du jardin – si vous ouvrez la page en ligne, vous verrez aussi ces nombreux marins photographiés dans un champ! Le 5 août, on souligne l’inauguration du Jardin Zoologique en même temps que celle du nouveau Musée Provincial sur les Plaines d’Abraham; remarquez que le moulin est encore entouré d’un échafaudage, ce qui indique que le jardin est un chantier en progrès! Le 10 août, on annonce 50 000 visiteurs et on parle déjà d’élargir la route. Le 31 août, on prédit 100 000 visites au Jardin.
Fac-similé – Le Soleil du 25 août page 4
Ouvrir dans BAnQ – Collection Patrimoine québécois / Revue et journaux

Pour revenir sur les causeries, on publie le 25 août l’intégralité de celle donnée par Edgar Rochette, vice-président de la Société de zoologie, qui retrace toute l’histoire du jardin. On y souligne notamment pourquoi la Société zoologique est née.

De plus, vu qu’à la différence des organisations du même genre notre Jardin Zoologique était propriété gouvernementale, il fut trouvé nécessaire d’y adjoindre un autre corps pour faire rayonner mieux par toute la Province son oeuvre éducationnelle, pour assurer sa vie interne et externe, pour consolider et compléter son objet scientifique et. enfin, pour s’occuper des menus détails de la vie journalière. C’est alors qu’est née la Société Zoologique de Québec [en juin 1932].

Septembre

Le 6 septembre, le Club Automobile suggère un élargissement de la route menant au jardin et le 29 septembre on confirme la réalisation de ce projet. En consultant le rapport annuel du ministère de la Voirie, on constate effectivement que les ententes entre le gouvernement du Dominion et le gouvernement de la province permettent d’engager des travailleurs provenant des endroits où le chômage est particulièrement élevé. On les envoie notamment dans le parc des Laurentides. Le jardin drainant un grand nombre de visiteurs, le ministère de la Voirie fera élargir à 66 pieds la route de Charlesbourg qui conduit à Notre-Dame-des-Laurentides en passant devant le jardin. Des arpenteurs sont déjà sur les lieux et on commencera les travaux d’élargissement dès qu’Ottawa les aura approuvés.

Groupe de Chômeurs – Camp numéro 9
Ministère de la voirie, rapport de 1933, page 68
Bibliothèque Assemblée Nationale du Québec
Groupe de Chômeurs – Camp numéro 7
Ministère de la voirie, rapport de 1933, page 197
Bibliothèque Assemblée Nationale du Québec

Simultanément, dans plusieurs camps du Parc National des Laurentides, le ministère de la Voirie emploie 600 hommes travaillant à la réfection de la route du Parc. Bref, ce trimestre se sera achevé sur un air de prospérité économique; on fait travailler des chômeurs, enfin, après ceux engagés sur la ferme expérimentale et le jardin.

Votre opinion est appréciée...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s